VEPS, source de CHI et de vitalité

Le lâcher prise

Dans le monde moderne, le lâcher prise est une tâche qui semble au-dessus des forces de la plupart des gens, même s’ils en comprennent la nécessité. Car il s’agit de lâcher la prise que l’on a sur les choses et les gens. Cela concerne le domaine matériel, mais aussi le domaine affectif.

LA SITUATION QUI NOUS AMÈNE À DEVOIR LÂCHER PRISE

Le chevalier BAYARD était « Sans peurs et sans reproches ». De quoi a-t-on peur, sinon de l’avenir ? Que se reproche-t-on, sinon le passé ? Celui qui est « sans peurs et sans reproches » vit dans l’instant présent, il vit le présent.
Celui qui est soumis à des craintes venant du passé aura peur de l’avenir et aura beaucoup de difficultés à vivre au présent de façon calme, détendue, heureuse. Ce sont donc les peurs, qui engendrent des crispations, qui nous font redouter la vie.
En conséquence, nous allons essayer de tout faire pour contrôler les différents aspects de notre vie afin que ce qui nous fait peur ne viennent pas troubler l’ordre apparent que nous avons construit. Bien entendu, ça ne marche jamais exactement comme nous le voudrions ! C’est alors qu’il faut songer à lâcher prise.

LÂCHER PRISE, MAIS SUR QUOI ?

Les craintes, les peurs, se traduisent toujours par des crispations physiques qui ont des localisations corporelles, variables d’une personne à l’autre. Le lâcher prise passe par la détente de ces crispations. Mais cela ne suffit pas. Car aux crispations physiques correspondent des crispations mentales. Il s’agit alors d’opérer une conversion des pensées : de passer de la méfiance à la confiance, à la confiance dans la Vie.

Ne plus vouloir tout contrôler et accepter ce qui vient avec une confiance totale, lâcher prise sur le contrôle de notre vie : tant sur l’aspect matériel que sur l’aspect affectif. C’est un vaste programme qui nécessite une remise en question complète de nous même, de la façon dont nous nous positionnons dans cette vie.

Les Ondes Vives

Pour les extrêmes orientaux, une maladie est toujours due à une perturbation du système énergétique. Et une crispation est un blocage de l’énergie. La détente, associée à une énergie qui re-circule bien est un préalable au réel lâcher prise. C’est ce que nous apportent les Ondes Vives. La condition essentielle pour y parvenir est une vision claire du processus et une volonté sans faille de réussir cette conversion. Par analogie, quelqu’un qui veut arrêter de fumer, mais qui au fond n’est pas entièrement déterminé, n’y parviendra pas malgré sa volonté apparente affichée.